Genealuxie
Généalogiste

Genealuxie, généalogiste à Lyon (69)

M comme Montreuil


Claude Mitaine (1777-1855), frère de mon ancêtre François Mitaine (1780-1864 ; sosa 42) fut soldat dans l’armée de Napoléon et reçut la Légion d’Honneur en 1807.

Parmi les campagnes auxquelles il a participé, la préparation de l’invasion de l’Angleterre qui sera finalement annulée. Claude se trouve en l’an XIII (1805) au camp de Montreuil, l’un des plus importants d’un ensemble plus vaste le « camp de Boulogne ». L’Armée des Côtes de l’Océan destinée à « aller chercher la paix à Londres » se transforme en août 1805 en Grande Armée et part pour l’Allemagne où elle bat les coalisés le 2 décembre à Austerlitz. 

Napoléon visitant le camp où se rassemble son armée avec une flotte pour débarquer en Angleterre, vers 1805

 

Le camp de Montreuil

Il regroupait les onze régiments d’infanterie des divisions du corps de gauche commandées par le maréchal Ney, Des fouilles archéologiques combinées à l’étude de témoignages des militaires ont été réalisées et ont permis de reconstituer l’organisation du camp (voir l’article passionnant de Frédéric Lemaire).

 

Claude Mitaine, voltigeur de l’armée napoléonienne

Claude est le second fils de Georges Mitanne (1749-1791), journalier, et de Marie Carraz (1749-1829). Il naît le 2 novembre 1777 à Saint-Maurice-de-Gourdans dans l’Ain. Il est baptisé sous le nom de « Mitanne », se marie et signe avec cette variante de son patronyme. Mais il est enrôlé et décoré sous le nom de « Mitaine » qu’il adopte par la suite. Son frère François, notre ancêtre, conserve aussi cette version qui nous sera transmise.

signature 1828
signature 1851

 

Claude Mitaine, conscrit de l’an VII est enrôlé à l’âge de 21 ans dans un bataillon de voltigeurs. Il sert pendant 15 ans et est réformé en 1814 avec le grade de caporal. Il a alors 36 ans.

Il est combattant dans l’armée du Rhin, puis à Hanovre, en Batavie (Pays-Bas), au camp de Montreuil en l’an XIII et poursuit avec les campagnes de la Grande Armée en Prusse et en Pologne avant d’aller en Espagne et au Portugal. Il ne semble pas avoir participer à celle de Russie.

 

Vie civile (1814-1855)

Rentré au pays, Claude Mitaine se marie le 23 juin 1828, à l’âge de 50 ans avec une jeune femme de 24 ans, Jeanne Durand, et devient garde-champêtre, poste souvent réservé aux anciens soldats. Il décède à l'âge de 77 ans en 1855 et ne reçoit pas la Médaille de Sainte-Hélène créée en 1857 par Napoléon III pour les "compagnons de gloire de Napoléon 1er" encore vivants.  

Claude et Jeanne ont huit enfants. Leur troisième fils Gabriel Mitaine (1834-1856) meurt à l’âge de 22 ans pendant la guerre de Crimée. Il est déclaré décédé à l'Ambulance de la 1ère division de réserve de l'Armée d'Orient.

 

Sources : Archives départementales de l’Ain ; Mémoire des hommes ; base Léonore ; peinture : Napoléon visitant le camp où se rassemble son armée avec une flotte pour débarquer en Angleterre. Jean François Hue, collections du château de Versailles ; LEMAIRE Frédéric, « Archéoscopie d’un projet d’invasion : la fouille des baraquements d’infanterie du camp de Montreuil (1803-1805) », Napoleonica. La Revue, 2018/2 (N° 32), p. 5-48. DOI : 10.3917/napo.032.0005. URL : https://www.cairn.info/revue-napoleonica-la-revue-2018-2-page-5.htm


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Le "Chaudron" stéphanois

15 Mai 2024

Challenge UPro-G de la semaine : un chaudron
L'occasion de vous parler du stade Geoffroy-Guichard surnommé le "chaudron".
Mais pourquoi un stade dans un blog...

André Carpentier, deux guerres, un destin

03 Mai 2024

Challenge UPro-G: un dossier de Pupille de la Nation
 
Aucun problème pour trouver dans ma famille un enfant Adopté par la Nation, ils ont été si nombreux en...

La Tour des Anglais

20 Avr 2024

Challenge UPro-G de la semaine: une tour
Le pays du Gévaudan correspond globalement à la Lozère actuelle mais comprend aussi un canton de Haute-Loire où se t...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion