Genealuxie
Généalogiste

Genealuxie, généalogiste à Lyon (69)

P comme… Pondichéry


Vers 1740, Jean Dupuy (1716-1776), originaire de la Loire, s’installe à Pondichéry en Inde.

 

La Compagnie Française des Indes

Fondée par Colbert en 1664, la Compagnie française des Indes orientales obtient le monopole du commerce avec l'océan Indien et les terres à épices. Elle est absorbée en 1719 par la nouvelle Compagnie des Indes. Elle possède des comptoirs à Chandernagor, Pondichéry, Mahé. Les Européens qui y vivent sont des marchands et des soldats.

Le traité de Paris à la suite de la guerre de Sept ans en 1763 ne laisse à la France que cinq comptoirs : Pondichéry, Chandernagor, Karikal, Yanaon et Mahé. La Révolution supprime toutes les compagnies de commerce en 1790. Puis la défaite de Napoléon en 1815 consacre la présence anglaise dans la région.  

 

Jean Dupuy (1716-1776)

Jean naît le 23 février 1716 à Neulise dans la Loire dans une famille de marchands. Ses parents Claude Dupuy (1679-1742) et Gasparde Ballon (~1682-1760), mes ancêtres à la dixième génération, ont treize enfants dont au moins sept atteignent l’âge adulte. L’un d’entre eux devient notaire, les autres sont marchands et Jean part voir du pays. 

Il est « armurier passager» sur le rôle d’équipage du navire Duc de Bourbon parti de Lorient et arrive à Pondichéry le 24 août 1741. Il est indiqué qu’il est « à ration et demie », légèrement plus qu’un marin. En 1746, âgé de 30 ans il épouse Marie Anne, 14 ans, née à Pondichéry, fille d’un adjudant canonnier François Jaffré dit la Trompette, originaire de Quimper. Jean meurt à 60 ans le 27 novembre 1776 et Marie Anne Jaffré le 9 avril 1785 à 53 ans, tous deux à Pondichéry.

 

Descendance

Jean et Marie ont au moins une fille Marie Rose née vers 1761 à Gondelour (Cuddalore) qui elle aussi se marie très jeune vers l’âge de 13 ans avec François Barthélémy du Rhône de Beauvair, 38 ans, capitaine récemment annobli né dans la Drôme. Ils ont au moins six enfants. Devenue veuve elle épouse François Guillaume Kerusek capitaine d’infanterie originaire de Pontrieux en Bretagne également veuf.   

Les descendants de Jean Dupuy restent dans la région malgré la perte d’influence française. Certains enfants et petits-enfants issus du premier mariage de Marie-Rose épousent ceux nés de la première union de François Kerusek. 

L’un des petits-fils de Jean Dupuy s’installe à l’Ile Maurice, un autre devient capitaine du port de Karikal. Ses petites-filles épousent des capitaines anglais, un employé au domaine, un capitaine de port et un greffier à Pondichéry.  

 

Sources : Magasins de la Compagnie des Indes à Pondichéry, XVIIIe siècle ; Louis Trenard, Compagnies françaises des Indes, Encyclopædia Universalis ; carte Gallica (Bibliothèque nationale de France); Mémoire des Hommes: Compagnie des Indes, équipages - Van Keulen, Atlas de Mer, vers 1700 ; Archives Nationales d'Outre-Mer (ANOM) 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Casimir, naturalisé français

05 Juin 2024

Le challenge UPro-G du mois de mai était: Un naturalisé
Avec un peu de retard voici l'histoire de Casimir Ferrari un Italien qui devint français après dix an...

Derrière la porte, place des Jacobins à Lyon

03 Juin 2024

Challenge UPro-G : une porte cochère
J'ai demandé à ma fille d'en prendre une en photographie au hasard dans la Presqu'île de Lyon puis, j'ai utilisé la curi...

Le "Chaudron" stéphanois

15 Mai 2024

Challenge UPro-G de la semaine : un chaudron
L'occasion de vous parler du stade Geoffroy-Guichard surnommé le "chaudron".
Mais pourquoi un stade dans un blog...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion