Genealuxie
Généalogiste

Genealuxie, généalogiste à Lyon (69)

Derrière la porte, place des Jacobins à Lyon


Challenge UPro-G : une porte cochère

J'ai demandé à ma fille d'en prendre une en photographie au hasard dans la Presqu'île de Lyon puis, j'ai utilisé la curiosité du généalogiste. Qui passait cette porte? 

Pendant le Second Empire, sous la direction du préfet Vaïsse, Lyon a connu les mêmes grands travaux que Paris, notamment la percée de plusieurs larges artères et la construction d'immeubles de type haussmannien. 

La nouvelle rue de l'Impératrice, qui deviendra rue de l'Hôtel de ville puis rue du Président-Edouard-Herriot longe la place des Jacobins par l'est. L'immeuble choisi, au sud de cette place fait donc l'angle de cette rue et à l'ouest celui de la rue Gasparin. Un bâtiment classique aux balcons en fer forgé, avec cour intérieure et donc porte cochère.  

 

L'étude des recensements de 1872 à 1936, parfois incomplets, redonnent vie à l'immeuble pendant cette soixantaine d'années: composition des familles, origine géographique, métiers sont les marqueurs de l'histoire et des changements socio-économiques. 

Pendant toute la période, le bâtiment abrite dix à quinze foyers. En majorité des familles avec un ou deux domestiques, quelques femmes seules. Les négociants logent leurs employés, à l'exemple en 1891 de Marie Cahen, veuve marchande de lingerie avec ses quatre enfants et ses six employés.  

 

Les habitants sont le plus souvent lyonnais mais beaucoup de résidents viennent des départements alentours: Loire, Isère, Haute-Loire, Haute-Savoie ou de la Suisse proche. Puis arrivent des Mosellans ayant opté pour la France après la guerre de 1870-1871. Surprise en 1886, un dentiste américain s'installe ! L'agent du recensement, un peu perdu, inverse ses nom et prénom. Quand au premier Italien, il arrive de Turin en 1931. Nombre de ses compatriotes vivent déjà à Lyon à cette époque mais dans d'autres quartiers. 

 

Au fil des ans, le concierge change mais est présent dans toutes les listes. Les employés du cafetier limonadier ne vivent plus chez leur patron. L'immeuble abrite de façon constante des rentiers, des représentants de commerce, un médecin ou un pharmacien, des magistrats et avocats, des négociants. 

Mais le tailleur de pierre, le fabricant de bougies disparaissent, alors que de nouveaux métiers sont indiqués: chef de bureau des chemins de fer, employé du Paris-Lyon-Méditerranée (P.L.M.), contrôleur des Omnibus et Tramways de Lyon (O.T.L.), courtiers en assurance, employés de la bourse et ingénieur chimiste. 

La soierie est en déclin, le dernier fabricant de velours part après 1876 et le fabricant de soieries de 1931 est probablement l'un des derniers de la ville. 

L'épicier en gros devient chocolatier. 

 

Cette consultation des recensements nous a permis de faire connaissance avec les habitants du 9 place des Jacobins . Nous pouvons imaginer les attelages qui transportent les tonneaux du limonadier, les livraisons pour le pharmacien ou la marchande de lingerie, les fiacres des patients du médecin , ceux des clients des avocats passer cette porte cochère. 

 

sources: photographies personnelles, google maps, Archives départementales du Rhône (recensements 6M245/281/314/349/682/416/454/493/532/572/612/659/708)


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Casimir, naturalisé français

05 Juin 2024

Le challenge UPro-G du mois de mai était: Un naturalisé
Avec un peu de retard voici l'histoire de Casimir Ferrari un Italien qui devint français après dix an...

Derrière la porte, place des Jacobins à Lyon

03 Juin 2024

Challenge UPro-G : une porte cochère
J'ai demandé à ma fille d'en prendre une en photographie au hasard dans la Presqu'île de Lyon puis, j'ai utilisé la curi...

Le "Chaudron" stéphanois

15 Mai 2024

Challenge UPro-G de la semaine : un chaudron
L'occasion de vous parler du stade Geoffroy-Guichard surnommé le "chaudron".
Mais pourquoi un stade dans un blog...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion